Entretien de la carrosserie du minibus : quelques minutes pour éviter de mauvaises surprises 

Le soin accordé à la carrosserie des véhicules permet la réalisation de services avec une plus grande sérénité

La carrosserie constitue la carapace de tout minibus, un élément indispensable pour protéger les passagers pendant leurs trajets, car il les protège de la température extérieure, les aide à descendre du véhicule à l’aide de ses dispositifs de levage ou en ouvrant ses portes, outre le fait de contribuer fortement à créer un environnement confortable à l’intérieur du véhicule. Et en tant que carapace, la carrosserie doit être un élément résistant. Souvent, les responsables des véhicules imaginent qu’il s’agit d’un élément éternel, d’où l’absence d’inspection régulière. 

La scène se répète fréquemment : un client contacte Integralia, car un événement inattendu s’est produit. La climatisation ne fonctionne pas, le dispositif de levage est en panne ou la porte ne marche plus comme elle devrait. La contrariété ou le dérangement aurait-il pu être évité ? Bien sûr, ces circonstances auraient pu être esquivées à temps avec un simple entretien. Dans ce cas, le service technique n’est pas nécessaire, toute personne peut mener à bien ce type d’inspection d’un véhicule Integralia, grâce au guide de l’IBBC (Integralia Bus Board Control) 

Inspection de la carrosserie

C’est l’éternelle oubliée lors des inspections d’entretien. La carrosserie cède généralement sa place à la chaîne cinématique qui supporte tout le poids du véhicule. Le bon sens mise sur la chaîne cinématique du véhicule, car elle est fondamentale au déplacement de ce dernier. Pourtant, même si c’est vrai, un point est parfois oublié : c’est que le reste des éléments qui composent les minibus sont nécessaires pour fournir un bon service aux passagers.

Les trois éléments indispensables de la carrosserie d’un minibus auxquels il faut faire attention sont les systèmes plus complexes : les portes de service, le dispositif de levage (s’il s’agit d’un véhicule adapté) et le système de climatisation, qui se divise en chaud et froid.

Les minibus d’Integralia disposent déjà dans l’IBBC des manuels qui indiquent comment procéder à ces entretiens simples, qui doivent être répétés semestriellement ou, en cas de préférence, lorsque le véhicule a parcouru 50 000 km. De plus, si l’un des responsables du véhicule quel qu’il soit détecte un point qui prête à confusion, le service client d’Integralia est toujours disponible pour y répondre. L’entretien de la carrosserie ne requiert pas de préparation technique et le plus important : en y consacrant seulement quelques minutes, il permet d’éviter ultérieurement de mauvaises surprises, pouvant durer des semaines. Les carrosseries d’un minibus ne sont pas éternelles, mais en y prêtant un peu d’attention et en en prenant soin, elles vieillissent de la meilleure manière possible. Facile, non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.